08 septembre 2017

Nous sommes tous des passeurs !

      Le doux mot de « passeur » nous a été subtilisé : il est l'euphémisme désormais couramment employé pour désigner des trafiquants d’humains. Le mot s’est ainsi chargé d’horreur, d’un opprobre général. Il n’y a pas si longtemps, avant les années 2000, c’est la Résistance qui lui était d’abord associée : le réseau Georges Garel pour les Juifs, le réseau Pat O’Leary ou « Françoise » pour les militaires britanniques, etc. Il n’est pas indifférent, en ces nouveaux temps de chasse à... [Lire la suite]
Posté par BennyProfane à 23:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 janvier 2016

Aylan : l'inquiétude d'Alain Finkielkraut

Le visage de l’enfant est en partie visible, on distingue une oreille, un œil fermé, une joue, mais pas son nez, ni sa bouche, perdus entre eau et sable. L’enfance est synonyme de fragilité, certes, mais cette image déborde cette réalité par l’abandon qui s’y lit, par l’absence de toute tension vitale dans ce corps allongé sur le ventre. Si le doute était possible, ce bras gauche inerte le long du corps, paume vers le ciel, achèverait de nous convaincre. Paradoxe : la tête d’Aylan repose du côté de la mer, ses pieds sont sur la... [Lire la suite]
28 juin 2015

Le règne de l’argent est corrosif pour ce qui nous reste d’humanité

Réponse de Nausicaa à la supplique d'Ulysse naufragé, nu et sale : « Étranger, tu ne sembles ni un méchant ni un insensé. Seul, Zeus l'Olympien partage le bonheur à chacun des hommes, bons et méchants, selon sa volonté. Sans doute il voulut te donner ces épreuves ; il faut t'y résigner ! Mais à présent, puisque tu viens dans notre cité et notre pays, tu ne manqueras ni de vêtements ni des autres secours que doit obtenir le malheureux qui vient à nous. Je vais te montrer la ville, et te dirai le nom de ce peuple. C'est aux... [Lire la suite]
Posté par BennyProfane à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,