15 février 2015

Lecture de l'art de la révolte, Snowden, Assange, Manning

Marseille, le 30 janvier 2015 1. Le dernier livre de Geoffroy de Lagasnerie[1] s’aventure sur un terrain encore largement en friche du point de vue théorique. Il faut donc d’abord saluer un travail qui tente, selon une formule d’Arendt (dans la préface à la Crise de la Culture), de se faufiler dans « une brèche de temps entre passé et futur » pour permettre l’activité de la pensée. Comme le rappelle l’introduction, en politique peut-être plus qu’ailleurs, identifier ce qui est nouveau ne va pas de soi, car notre réflexe est... [Lire la suite]