31 janvier 2016

La charge de Corcuff contre Lordon

« Les gauches de l’émancipation ont largement laissé le terrain d’une politique raisonnée de nos émotions à ses usages étatistes, sans ne guère chercher de voies alternatives partant des germes semés dans les réactions post-attentats en fabriquant des résistances civiles avec ceux qui se sont sentis touchés. Un apprenti «philosophe-roi» comme Frédéric Lordon, intronisé principal penseur de la gauche radicale par le Monde diplomatique, a même mis préalablement des bâtons à prétention théorique dans les roues de cette possibilité.... [Lire la suite]
Posté par BennyProfane à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2016

« Pensez aux sous-traitants et à leurs familles ! »

En 1973, une lutte dans une usine horlogère de Besançon, qui, par son ampleur, par son déroulement, par son inventivité va marquer l’histoire du mouvement ouvrier : il s’agit de l’affaire LIP du nom de l’entreprise qui employait à ce moment près de 1300 hommes et femmes. S’étant emparé de documents suite à des menaces, les ouvriers découvrent un plan de licenciement élaboré en novembre 1972 avec des listes nominatives, ainsi qu’une étude commandée par la direction à un bureau spécialisé dans les « restructurations... [Lire la suite]
Posté par BennyProfane à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 janvier 2016

1974, Philippe Gavi sur la social-démocratie

« Imaginons un jour un gouvernement de la gauche ; bien évidemment, nous serons minoritaires par rapport à cette gauche, et nous serons donc condamnés à avoir une position soit suiviste, suiviste critique, mais suiviste quand même, soit totalement provocatrice et aventuriste. Ou nous serons des « compagnons de route » ternes, sans personnalité, ou nous ouvrirons la porte au fascisme en provoquant une radicalisation alors que le rapport des forces ne nous est pas favorable, que nous sortirons vaincus d’un... [Lire la suite]
28 janvier 2016

"Childhood is the time for learning. Not earning"

Bangalore, Inde, Novembre 2011, "Childhood is a time for learning. Not earning."    
Posté par BennyProfane à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 janvier 2016

La Belle Ferronnière par Leonard de Vinci

La Belle Ferronnière attribuée à Leonard de Vinci, Musée du Louvre D’après le TLFI, une ferronnière est "un ornement féminin composé d'une chaînette ou d'un bandeau entourant les cheveux, et d'un joyau, généralement un camée, placé sur le front". Il existe deux versions de la Belle Ferronnière, celle du Louvre attribuée à Leonard de Vinci lui-même, et une copie, exécutée par l’un de ses élèves. Ce deuxième tableau, assurément de moindre force, avait été donné en cadeau de mariage à l’aviateur Harry Hahn et à sa fiancée française... [Lire la suite]
26 janvier 2016

A curious sort of bird

Dans une scène du Jane Eyre adaptée par Cary Fukunaga, le maître de Thornfield, Mr Rochester (joué par Michael Fassbinder), se plaint de la froideur et l'absence de naturel dont fait preuve sa jeune employée à son égard. Il devine une nature passionnée sous cette apparence glacée. La mise en scène en clair obscur transfigure le visage de l'actrice australienne, Mia Wasikowska, évoquant les portraits peints par Leonard de Vinci.    Script : "I see at intervals the glance of a curious sort of bird through the close-set... [Lire la suite]

25 janvier 2016

Sur les murs du Panier à Marseille, mars 2015

  "C'est triste... La fête du Panier... Notre fête... Et on se laisse faire sans rien dire... Comme tout !! J'ai peur", 6 mars 2015, quartier du Panier, Marseille   "Je veux respirer", 6 mars 2015, quartier du Panier, Marseille   "Isabel, porque me dejaste de escribir ?", 6 mars 2015, quartier du Panier, Marseille    
24 janvier 2016

Aylan : l'inquiétude d'Alain Finkielkraut

Le visage de l’enfant est en partie visible, on distingue une oreille, un œil fermé, une joue, mais pas son nez, ni sa bouche, perdus entre eau et sable. L’enfance est synonyme de fragilité, certes, mais cette image déborde cette réalité par l’abandon qui s’y lit, par l’absence de toute tension vitale dans ce corps allongé sur le ventre. Si le doute était possible, ce bras gauche inerte le long du corps, paume vers le ciel, achèverait de nous convaincre. Paradoxe : la tête d’Aylan repose du côté de la mer, ses pieds sont sur la... [Lire la suite]
23 janvier 2016

Miss Landon, ou l'inconscient avant Freud

Letitia Elizabeth Landon (1802-1838) by Maclise Letitia Elizabeth Landon est née à Londres en 1802. Son premier poème parut à 18 ans dans un hebdomadaire littéraire, sous l’initiale « L ». L’année suivante, avec l’aide financière de sa grand-mère, elle publia sous son nom un livre de poésie, « Le Destin d’Adelaïde » (The fate of Adelaïde). Son second recueil, « L’improvisatrice » (The improvisatrice) date de 1824. L.E.L. (surnom donné par ses lecteurs) écrivit également plusieurs romans et son style romantique fut très... [Lire la suite]
Posté par BennyProfane à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 janvier 2016

L'arbre est un combat

  By Joanbanjo (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons « Vous prenez un arbre, il est vertical... Si l'arbre c'était simplement un résineux sans aucune branche, ça irait encore... Ça tient par soi-même... mais sitôt que vous considérez les branches, un arbre qui est étalé avec toute sa couronne dans l'espace, ça a trente, quarante, cinquante mètres de haut, moi ce qui me sidère, c'est ses branches qui restent pendant des dizaines et des centaines d'années dans... [Lire la suite]
Posté par BennyProfane à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,