Leonardo_da_Vinci_(attrib)-_la_Belle_Ferroniere
La Belle Ferronnière attribuée à Leonard de Vinci, Musée du Louvre

D’après le TLFI, une ferronnière est "un ornement féminin composé d'une chaînette ou d'un bandeau entourant les cheveux, et d'un joyau, généralement un camée, placé sur le front".

Il existe deux versions de la Belle Ferronnière, celle du Louvre attribuée à Leonard de Vinci lui-même, et une copie, exécutée par l’un de ses élèves. Ce deuxième tableau, assurément de moindre force, avait été donné en cadeau de mariage à l’aviateur Harry Hahn et à sa fiancée française Andrée, et fut l’objet d’un procès en diffamation, retentissant dans les années 20, d’où les experts ne sortirent pas grandis, beaucoup d’entre eux utilisant des arguments d’autorité, sans pouvoir les étayer… En définitive, le jury ne rendit pas de verdict, et le tout se termina par un arrangement amiable dans lequel le célèbre marchand d’art, Joseph Duveen, qui était poursuivi par le couple, se délesta de 60.000 dollars.

On sait très peu de choses finalement sur ce tableau. Son titre est déjà problématique et semble avoir été le résultat d’une confusion du peintre Ingres. De plus, l’identité du modèle est également sujette à discussion.

L’expression de la jeune femme, dans la version récemment restaurée du Louvre parait moins souriante, plus frondeuse ou plus austère que dans la copie. Il se dégage de la première un air de défi plus prononcé. Si vous restez perplexe devant le succès de la Joconde, peut-être serez-vous sensible, comme moi, à la force de ce regard.

PS. Voici mises côte à côte les deux versions (j'ai un peu recadré) pour comparaison :

Comparaisons entre les deux version de la belle ferronnière
A droite la copie attribuée à un élève de Leonard de Vinci